Calendrier
Où pratiquer
Résultats
Intranet gestion des licences
Comité Course
Compétitions Nationales
Direction Technique
Service
Boutique
Médias
Identifiez-vous





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Accès administrateur
 
Accueil
course_bandeaumondial2012
Arnaud Gicquel dresse un bilan des Seniors à mi-championnat Version imprimable Suggérer par mail
  • _mg_2864_-_copieMondial Yeosu (Corée du Sud)
  • 02/09/2011

Deux médailles en individuel grâce à Nicolas Pelloquin, des motifs de satisfaction et l'impression que ça aurait pu être mieux grâce à Yann Guyader : c'est le bilan des Seniors à mi-championnat. Les Tricolores n'ont pas été épargnés par les chutes (trois au total). La chance va forcément tourner en leur faveur sur la route !

 

Les Seniors hommes

 

Le bilan positif concernant Nicolas Pelloquin qui prend deux médailles en individuel, sur le 300m et le 500m. Arnaud remarque que le sprinter « a notamment amélioré sa pointe de vitesse sur le premier 100m pour le chrono et ne s'est pas raté en finale du 500m. » Le championnat n'a pas trop souri à Elton De Souza pour le moment, mais Arnaud a remarqué des choses intéressantes venant de sa part. « C'est vrai que sa série de 500m était très relevée... En finale du 1000m, il lui manque le dernier tour, notamment parce qu'il se fait bouler deux fois : c'est ensuite très difficile de garder sa place. Mais on sent qu'il ne lui manque pas grand-chose pour s'approcher du podium ! C'est prometteur pour un premier championnat du monde ! » Une belle façon d'introniser le nouveau venu.

  _mg_1452_-_copie

Du côté des fondeurs, Yann Guyader manque de chance sur la course à points : ça s'est joué à un point... « A ce niveau-là, ça se joue vraiment sur des détails, remarque Arnaud, qui en sait quelque chose : ça aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Sur ces championnats, on voit un niveau très homogène pour aller chercher le titre, donc ça se joue à rien. Je dirais qu'ils sont cinq à pouvoir gagner. » Brian Lépine et Ewen Fernandez ont bien joué leur rôle de coéquipier et ce n'est pas toujours évident d'être dans ce rôle. Notamment, Brian aura beaucoup plus de chance sur route : « il va falloir bien courir, ne pas faire d'erreur pour aller le plus loin possible, mais sur le papier et par le passé, il a toujours montré de belles choses sur route ». Sur piste, Ewen voit devant lui six ou sept patineurs qui peuvent potentiellement être champion du monde : dans ces cas-là, c'est moins évident de se faire une place... Mais il pourra également mieux s'exprimer sur la route : il en a les moyens, comme il l'a lui aussi montré lors des derniers championnats d'Europe !

 

 

 

Les Seniors femmes

 

Après un championnat d'Europe tonitruant, où elle a notamment gagné deux titres, Nathalie Barbotin est en bonne forme physique, vraiment forte. Mais sur la piste bosselée de Yeosu, elle a eu du mal à s'exprimer. « C'est la raison pour laquelle nous avons préféré la préserver pour la route, où elle pourra s'exprimer plus facilement, explique Arnaud. On sait qu'elle devra être là compte tenu de ses qualités, elle pourra montrer sa valeur, comme elle l'a fait au championnat d'Europe. » Sa coéquipière Justine Halbout a donc fait les deux courses de fond. « Elle fait un bon championnat. On voit une nette progression par rapport à l'année dernière sur piste, où elle termine dixième et finaliste de la course à points/élimination » constate Arnaud. Il ne faut pas oublier que, par rapport à l'année dernière, le niveau est plus relevé, avec les Coréennes et certaines Taïwanaises en plus ! Sur route, les principales adversaires seront les Colombiennes, les Coréennes, quelques Sud-américaines.

 
< Précédent   Suivant >

 
           
Copyright 2007 © Fédération Française de Roller Sports - 6 Boulevard du Pdt Franklin Roosevelt - CS 11742 - 33080 Bordeaux Cedex - France
Tél. : (33) 05 56 33 65 65 - Fax : (33) 05 56 33 65 66