Calendrier
Où pratiquer
Résultats
Intranet gestion des licences
Comité Course
Compétitions Nationales
Direction Technique
Service
Boutique
Médias
Identifiez-vous





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Accès administrateur
 
Accueil
course_bandeaumondial2012
Yeosu, finale du 1000m : Elton de Souza sixième Version imprimable Suggérer par mail

  img_2613_-_copie

« Je suis satisfait de ce résultat. » Elton De Souza prend la sixième place de la finale du 1000m après avoir flirté avec le podium. Le Français s'est bien battu, tentant crânement sa chance dans le deuxième tour. Durant la deuxième moitié de course, Elton a dû contenir le solide Argentin Ezequiel Capellano, qui le tamponnait dans tous les virages. Il finit d'ailleurs dans le sillage de Capellano...

 

 

 

Elton a du mérite, car il est parti complètement à l'extérieur dans cette course. C'est la situation la plus mauvaise, mais une finale de 1000m débute parfois par un round d'observation. C'est ce qui s'est passé pendant un demi-tour ! Elton a profité de son départ hyper rapide pour aller plonger à la troisième position, derrière le Néo-zélandais Scott Arlidge et le Colombien Andres Munoz. Mais à cette position, il ne se mettait pas à l'abri des tentatives par l'extérieur. Il aurait pu être épargné, étant donné que l'autre Colombien de la finale, Pedro Causil, était remonté sur son compatriote à la fin du premier tour : les deux auraient pus se tamponner au profit du Français... Il n'en a rien été puisque Munoz a fait entrer Causil et qu'il s'est même sacrifié pour que ce dernier passe Arlidge. Derrière, Elton essayait de conserver le bénéfice de sa place, mais le Taïwanais Tang Sung Chin parvenait à passer quand même... La suite, c'est Capellano qui l'a écrite !

 

Quoiqu'il en soit, on sentait Elton pleinement satisfait par cette sixième place en finale du 1000m : il s'est bien battu, n'a pas fait beaucoup d'erreur. En un mot, il entre bien dans son championnat après une petite période d'attente. Un autre qui commence à collectionner les médailles, c'est Scott Arlidge : « je suis content, mais je visais le titre » expliquait après la course celui qui a mis les pieds dans la catégorie Senior voilà huit ans. Arlidge qui, dans la foulée, rendait hommage à la France concernant la course à élimination d'hier soir : « notre tactique était d'emmener Peter Michael [NDLR qui a gagné le titre], étant donné qu'il avait couru pour moi le jour d'avant, et j'ai utilisé la technique française de la vague pour garder la tête du paquet le plus longtemps possible ! »

 

_mg_2609_-_copie

Outre cette finale du 1000m Seniors hommes, l'autre clou de la soirée aura été la finale du 1000m Seniors femmes. Dans la dernière ligne droite de la course, Kelly Martinez semblait foncer vers le titre. Elle s'est en fait pris les pieds dans le tapis à la sortie de l'ultime virage, entraînant dans sa chute et vers le plexi sa compatriote Jercy Puello, la Chinoise Guo Dan et la Taïwanaise Yang Hochen. En chutant, ces quatre-là ouvraient un boulevard inattendu et providentiel à Estefania Fasinato et Melisa Bonnet. Un titre et une médaille d'argent pour les deux Argentines : quelle joie ! Yi Seul Aun, qui était passé à travers la chute, prenait quant à elle la troisième place devant l'Australienne Angeline Thomas.

 

 

 

Le relais des Seniors homme dominé par la Colombie

_mg_2637_-_copie

Le dernier résultat important de la soirée, c'est la victoire de la Colombie dans la course à l'américaine des Seniors hommes. Andres Munoz a mis son relais sur orbite dans le dernier tour, hors de portée des Néo-zélandais de Kalon Dobbin. Les Belges sont allés chiper le bronze au Coréens grâce à l'inévitable Bart Swings, qui a utilisé la même tactique qu'aux championnats d'Europe (avec un peu plus de réussite sur la piste de Yeosu que sur celle de Heerde) : les deux derniers tours pour Bart ! On l'a vu réajuster ses lunettes sur son nez à la cloche, l'air de montrer qu'il allait décocher son fameux sprint. Mais sur un championnat du monde, ça ne suffit pas toujours : Bart a placé son équipe en troisième position, mais pas sur la plus haute marche ! Quoiqu'il en soit, cette médaille de bronze a dû faire un heureux, à savoir Jore van den Berghe : le patineur polyvalent d'Ostende était venu en Corée du Sud dans l'espoir de gagner un titre... en Junior. Mais comme il a couru l'année dernière avec les Seniors, il a été automatiquement surclassé.

 

Demain, c'est la journée de repos. Les Tricolores iront goûter à la route dans la matinée. De l'aveu de tous, ce circuit routier peut révéler des surprises. Il est très physique de prime abord puisqu'il développe une petite montée comparable à celle de Mouilleron, mais un peu plus longue. La domination Coréenne (21 médailles dont 10 en or) va-t-elle perdurer dans de telles conditions ? Certains estiment que non et que plus d'espaces, voire même des renversements de situation, seront possibles. Nous verrons bien !

 

 
< Précédent   Suivant >

 
           
Copyright 2007 © Fédération Française de Roller Sports - 6 Boulevard du Pdt Franklin Roosevelt - CS 11742 - 33080 Bordeaux Cedex - France
Tél. : (33) 05 56 33 65 65 - Fax : (33) 05 56 33 65 66