Calendrier
Où pratiquer
Résultats
Intranet gestion des licences
Comité Course
Compétitions Nationales
Direction Technique
Service
Boutique
Médias
Identifiez-vous





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Accès administrateur
 
Accueil
course_bandeaumondial2012
Interview avec Brian Lépine : " je dois viser le Top 5 ! " Version imprimable Suggérer par mail
  • _mg_1612
    Mondial Yeosu (Corée du Sud)
  • Journée 2 - 31/08/2011

Il est l'un des meilleurs Français cette saison encore, aussi doué sur la route des marathons que sur la piste. Pourtant, le Nantais Brian Lépine a dû attendre le tout dernier moment pour valider son ticket pour Yeosu et participer à ses troisièmes championnats du monde Senior. Mardi, alors que Yann Guyader et Ewen Fernandez étaient embarqués sur la course à points/élimination, Brian se livrait au jeu de l'interview. La nouvelle règle impose en effet deux fondeurs par course au lieu de trois anciennement : c'est plus équitable pour les petites nations, mais notre dernier Senior doit encore patienter...


 

_mg_1425_-_copieBrian, tu es le dernier des Seniors à entrer en lice dans ce championnat du monde 2011 puisque Yann Guyader, Ewen Fernandez, Nicolas Pelloquin et Elton De Souza ont déjà couru : est-ce que ça te met une pression supplémentaire ?

 

Non pas forcément de pression. Je suis là pour courir comme tout le monde et j'ai hâte d'être sur la piste demain [NDLR mercredi]. J'espère être sur la piste bientôt aux côtés de Yann pour essayer de l'emmener et faire le meilleur résultat possible.

La course à élimination est une de tes courses préférées. Pourquoi ?

D'abord parce-que je pense être un petit peu moins physique que les autres, notamment sur les courses à points. En revanche, je vais assez vite pour un fondeur, et c'est idéal pour une élimination.  

Yann s'impose comme le leader naturel sur ce championnat. Est-ce que c'est plus difficile à gérer que quand vous êtes deux du même niveau ?

Je ne dirais pas que c'est plus difficile, mais ça met une pression en plus parce que là, on a un vrai leader alors qu'il y a deux ans, à Anyang, on courrait en fonction des événements de la course, sans leader désigné. Yann est quand même potentiellement capable de gagner : après, il faut savoir bien faire son boulot pour lui. En ce qui me concerne, je préfère courir avec un tel leader, je trouve ça plus intéressant.

_mg_1545_-_copieDans ces conditions, quels seraient tes objectifs personnels pour la course ?

Aider Yann à faire la meilleure place possible. Ensuite, je peux jouer ma carte. A Zwolle lors de l'Euro, j'arrive par exemple à décrocher une troisième place en faisant le travail que je devais faire. Donc si Yann gagne, pourquoi ne pas refaire de même ! 

Ce qui apparait quand on regarde les courses de l'extérieur, c'est que le coéquipier donne tout, quitte à mettre le clignotant. Toi, à l'Euro, tu en avais plus que ça puisque tu termines troisième !

Oui mais à l'Euro, c'était différent car nous étions trois par équipe nationale et Ewen avait fait sa part de travail. Moi j'en ai un peu moins fait : j'étais plus là pour protéger Yann. Ewen a quand même pas mal roulé devant... Ici, ça sera différent étant donné que nous ne sommes que deux par course : j'aurai la charge du travail. Mais je suis assez confiant !

Parle-nous de vos adversaires : tout le monde est là !

Ah oui, tout le monde ! Les Coréens sont très forts, les Colombiens, Bart (Swings), Joey (Mantia) qui sera peut-être un peu plus présent sur l'élimination que sur la course à points... Il y a vraiment tout le monde !

Comment on fait pour se concentrer sur sa course quand il y a autant d'adversaires à surveiller ?

Je ne sais pas... Une fois que la course est partie, elle est partie ! Je me concentre sur mon boulot. J'évite de me mettre trop de pression avant ou pendant la course. Je ne suis pas quelqu'un qui marche trop à la pression : dès que j'en ai trop, ça fait souvent tout capoter. Je partirai serein et je ferai mon boulot, c'est tout !
 

Qu'est-ce que tu penses du circuit routier de Yeosu ?

Il est assez intéressant. Ca passe très vite je pense. La petite montée va bien se passer étant donné que dans les roues, c'est moins dur que tout seul. Le petit virage serré en haut de cette côte sera un peu délicat à passer... Je pense que si celui qui est en tête envoie très fort, ça sera en revanche très difficile de doubler, sauf peut-être pour un Joey ou un Bart. Il y aura peut-être une ouverture dans le petit virage en haut, mais c'est aussi assez dangereux et de toute façon, ça ira très vite, donc ça sera très difficile !

Question plus générale sur l'équipe de France : l'ambiance est bonne ?

Oh oui ! Il y a une très bonne ambiance. Au championnat d'Europe, ça s'est très bien passé aussi. On espère que ça va continuer ainsi durant tout le championnat car c'est beaucoup mieux pour tout le monde. Tout le monde coure mieux et c'est dans l'ensemble agréable ! 

Avec cette sélection pour les championnats du monde, est-ce que tu peux dire que ta saison est réussie ?

C'est sûr : c'était mon objectif cette année de faire les championnats du monde. Après, je vais essayer d'améliorer mes places ici. Tous les ans, j'obtiens des résultats pas trop mauvais [NDLR toujours dans le Top 10], donc là je vais essayer de progresser encore dans la hiérarchie. C'est vrai que les courses seront différentes avec Yann comme leader, mais je pense que je dois viser le Top 5 et pourquoi pas une médaille par équipe sur route, si je fais le relais !

C'est en tout cas tout ce qu'on te souhaite. Merci Brian et bonne chance à Yeosu !

 

 
< Précédent   Suivant >

 
           
Copyright 2007 © Fédération Française de Roller Sports - 6 Boulevard du Pdt Franklin Roosevelt - CS 11742 - 33080 Bordeaux Cedex - France
Tél. : (33) 05 56 33 65 65 - Fax : (33) 05 56 33 65 66